lundi 15 janvier 2018

Aménagement du ru de Lasson


Il y a 1 an, la commune de Lasson a sollicité le SMBVA pour trouver une solution à l’envasement chronique de l’abreuvoir du village ainsi qu’au mauvais état d’une protection de berge.
L’équipe technique du Syndicat a proposé à la commune la mise en place de banquettes en cailloux en alternance rive droite et rive gauche afin de réduire la surface du lit et ainsi redynamiser les écoulements. La protection de berge sera également démontée et la berge retalutée.

Ancien abreuvoir de Lasson

Ces travaux ont débuté vendredi 15 janvier et dureront 15 jours. La végétalisation des banquettes, avec des espèces végétales adaptées, aura lieu au printemps.

 Mise en place des banquettes

mardi 9 janvier 2018

Restauration d'une frayère à brochet sur l'Armançon à Vergigny

Fin 2017, des travaux de restauration d'une frayère à brochet ont débuté le long de l'Armançon, en amont du pont dit "de la Caillotte" (route départementale 78 entre Bouilly et Brienon). Ils se poursuivent début 2018.

Plan de situation de la zone humide annexe

L'opération consiste à ouvrir le milieu en déboisant une partie de la zone humide annexe de l'Armançon, afin d'améliorer la reproduction du brochet présente sur le site et de développer une faune et une flore diversifiée.

Le brochet, espèce protégée sur l'Armançon, se reproduit sur les zones prairiales facilement inondables de février à avril, lors de la période de frai jusqu'au départ des alevins (dévalaison). Le déboisement de ce milieu permet la pousse de l'herbe (substrat de ponte) avec la lumière apportée.

Les populations de brochet ont régressé depuis quelques décennies, dû notamment à la particularité de sa reproduction. En effet, le recalibrage des rivières a engendré moins de débordement de la rivière et donc une diminution des zones annexes inondables.

Photo des travaux

Ce projet, concerté avec les élus et propriétaires en 2016-2017 est bénéfique pour l'amélioration des milieux aquatiques. Pour le moment, seule une partie des arbres a été retirée le long du chemin communal et le reste sera retiré après la décrue.





jeudi 14 décembre 2017

2016 / 2017 : Une année hydrologique très sèche

Cela ne vous a pas échappé, depuis de longs mois le manque de pluie et le bas niveau des nappes phréatiques ont posé des problèmes quantitatifs (avec de nombreux arrêtés de restriction d'usages de l'eau, certains réservoirs, puits et des cours d'eau à sec...).

Retour sur cette année particulière.

Seulement deux crues de faibles ampleurs se sont produites en décembre 2016 et mars 2017.
L'absence de précipitations conséquentes en septembre et octobre dernier a conduit à l'égalisation, voire le dépassement des records absolus, dont ceux de l'année 2003.


Débits sur l'année hydrologique 2016 / 2017 et module interannuel sur plusieurs stations hydrométriques du bassin versant

Sur la plupart des stations hydrométriques du bassin versant, les débits sont descendus sous le module interannuel (moyenne des débits sur plus de 40 ans) depuis le 5 avril 2017. Il aura fallu attendre le 11 décembre 2017 pour dépasser de nouveau le module à Tronchoy (soit 8 mois plus tard !) :

Pour plus d'informations, un bulletin mensuel détaillé est proposé par la DREAL Bourgogne-Franche-Comté.

lundi 4 décembre 2017

6 points sur le Créanton ! C’est la différence de note « IBGN I2M2 »* entre la station sous influence du moulin des Pommerats et une station de référence située à l’aval immédiat.


*IBGN I2M2

Le SMBVA va engager, en  2018, des travaux de restauration hydromorphologique du Créanton au Moulin des Pommerats sur la commune de Venizy (89).

Dans le cadre de ce projet, le Syndicat a commandé une étude d’évaluation avant travaux de la qualité biologique (macro-invertébrés) du Créanton. Le bureau d’étude missionné, hydrosystème ingénierie, a prélevé des macro-invertébrés sur ces 2 secteurs. Chaque prélèvement a ensuite été analysé au laboratoire (identification des espèces et dénombrement des individus).

Les éléments ainsi recueillis permettent de calculer une note (/20). Cette note met notamment en évidence la présence ou l'absence de certains taxons* bio-indicateurs polluo-sensibles ainsi que la diversité faunistique globale du site.
Avec une note de 13/20,  la qualité biologique du Créanton en amont de l’ouvrage du Moulin des Pommerats (dans la zone de remous), apparaît comme moyenne.

En revanche, a environ 600 mètres en aval, le Créanton passe à une très bonne qualité biologique en gagnant 6 points, soit une note de 19/20 sur le secteur référence.

 
 





 

Les cartographies des stations de prélèvement mettent en évidence :
- A l’amont : le Créanton est très homogène (vitesse lente, vase, profond).

- A contrario, sur la station de référence, le Créanton présente une hétérogénéité naturelle des substrats, avec une dominance des graviers et une alternance des profondeurs et des vitesses (radier, mouille).

mercredi 22 novembre 2017

La réhabilitation du marais de la Druyes : Un projet d’envergure mené par la Fédération des Chasseurs de l’Yonne !

Les élus du SMBVA ont été invités lundi 13 et mardi 21 novembre à découvrir ce site de 63 Ha, acheté par la Fédération des Chasseurs de l’Yonne en 1999, afin de protéger des zones humides.
Un projet ambitieux de restauration y a vu le jour en 2016. Des travaux quasiment terminés laissent entrevoir un milieu naturel remarquable. Un volet de pédagogique a été développé autour de ce projet : cheminement, observatoire, panneaux.
Les élus et le technicien de la Fédération des Chasseurs de l’Yonne (FDCY), nous ont partagé leur expérience dans la mise en œuvre de ce projet d’envergure.

Au total :

  • 8 mares ont étés créées
  • 1 400 mètres de cours d'eau reméandrés (Druyes)
  • 6 bras morts créés :  320  mètres
  • 6 hectares de Bassée sur-creusés




N'hésiter pas à faire le détour, ce site sera bientôt ouvert au public !


Merci à la FDCY pour le temps qu’elle nous a consacré.

mardi 7 novembre 2017

Le lit caché de la Brenne

Caché dans le lac de Grobois, le lit sinueux de la Brenne nous est révélé par le drone d'un artiste  observateur.

Extrait d'une vidéo "Youtube" réalisée le 5 novembre 2017 à Grosbois-en-Montagne.

Pour rappel, le lac de Grosbois est situé en tête de bassin versant, à 10 km des sources de la Brenne.

vendredi 27 octobre 2017

Quel avenir pour la réserve ornithologique de Bas-Rebourseaux?

La réserve ornithologique de Bas-Rebourseaux, sur la commune de Vergigny, est un plan d'eau creusé dans le lit de l'Armançon. L'étang fut créé pour extraire des matériaux nécessaires à la construction de la ligne de chemin de fer à grande vitesse entre 1977 et 1981.
Le plan d'eau est ensuite devenu propriété du GODY (Groupe Ornithologique De l'Yonne), devenu lui même "Ligue de Protection des Oiseaux de l'Yonne (LPO Yonne), en raison de l'intérêt ornithologique du site.
Plan dessiné de la réserve (LPO)
En 2013, une étude menée par le Syndicat de l'Armançon (SIRTAVA), mettait en évidence le comblement rapide du plan d'eau. Compte tenu de l'estimation du transport de sédiments, le bureau d'étude Artélia a estimé à environ 10 ans la durée du comblement quasi-total du plan d'eau.
Depuis 2014, la décision de réaliser une échancrure dans les barrages encadrant le plan d'eau a été décidée, afin de restaurer le franchissement piscicole et que l'Armançon retrouve son gabarit. Cette échancrure est prévue d'être réalisée en 2018.

Plan bathymétrique, Artélia aout 2013

Cette année, un partenariat entre différentes institutions s'est créé pour réaliser un suivi scientifique du site pendant toute la durée de cette mutation "accélérée" du plan d'eau en rivière. Ce suivi, réalisé par la LPO, le Conservatoire des Espaces Naturels de Bourgogne Franche-Comté (CENBFC), le Conservatoire Botanique du Bassin Parisien, l'Agence Française pour la Biodiversité (AFB), l'Institut National pour la Recherche et l'Agronomie (INRA), l'Université Paris I, le SMBVA et la Fédération de Pêche, permettra également à la LPO de construire les outils pédagogiques et faire perdurer l'animation sur ce site.

Rivières vivantes Seine-Amont

mercredi 11 octobre 2017

Etude du Bassin d'Alimentation de Captage d'Aisy-sur-Armançon et Etivey

Dans le cadre des diagnostics agricoles des études de Bassin d’Alimentation de Captage (BAC) à Aisy-sur-Armançon et Etivey, le bureau d’étude Envilys a réalisé une étude pédologique sur ces deux BAC.


Sondage pédologique à la tarière réalisé par le bureau d’étude Envilys à Aisy-sur-Armançon (21 septembre 2017)
 
Caractériser et cartographier les différents types de sols de la zone d’étude doit permettre de mieux comprendre les types de transferts et de circulations d’eaux sur le secteur et d’expliquer en partie les pratiques agricoles observées.
Rivières vivantes Seine-amont