mercredi 20 septembre 2017

Stand SMBVA au Raid Armançon Découverte

Le syndicat était partenaire du Raid Armançon Découverte ce week-end (16 et 17 septembre 2017).



Pour vous accueillir samedi, le stand habillé d'une maquette et de plusieurs posters.

Au bord du plan d'eau de Nuits-sur-Armançon, les spectateurs ont eu la possibilité de s'informer sur les métiers du SMBVA.

vendredi 15 septembre 2017

Intervention scolaire avec le CIE Othe et Armance à Davrey

La classe de 1ère GMNF (Gestion des Milieux Naturels et de la Faune) du Lycée privé Sainte-Maure, au nord de Troyes, a eu le droit à une journée de terrain, mardi 12 septembre, sur le Landion et l'Armance à Davrey.


Cette journée, animée par Armelle Tilly du Centre d'Initiative à l'Environnement (CIE) Othe et Armance, a permis aux élèves de réaliser le diagnostic du milieu, d'évaluer les pressions et de proposer des aménagements.
Matthias ALLOUX et Kévin DUPLAN du SMBVA étaient présents pour apporter de la connaissance, commenter leurs propositions et présenter le métier de technicien de bassin versant.

Rivières vivantes Seine amont

jeudi 14 septembre 2017

Pêche électrique à Esnon

Cette année, l’Agence Française de la Biodiversité (ex. ONEMA) a réalisé une pêche électrique sur l’Armançon à Esnon.

La pêche électrique est une pêche scientifique, permettant de recenser en termes de quantité et de qualité le peuplement piscicole qui se trouve sur un tronçon de rivière, dans le but de connaitre son évolution.

Prise de la taille (Pêche électrique de Tronchoy le 23/09/2015)
Les espèces aquatiques présentes sur un cours d’eau sont de bons indicateurs pour connaitre la qualité de l’eau et des milieux aquatiques d’une rivière.

L’opération a eu lieu ce 6 septembre et 14 espèces ont été recensées sur ce tronçon de l’Armançon :
  • Barbeau fluviatile;
  • Loche Franche ;
  • Spirlin ;
  • Ablette ;
  • Vairon ;
  • Lamproie de Planer ;
  • Gardon ;
  • Goujon ;
  • Bouvière ;
  • Gremille ;
  • Chabot ;
  • Silure ;
  • Hotu ;
  • Chevesne.
De nombreux juvéniles de barbeaux fluviatiles ont été recensés lors de cette pêche. Cette donnée est cohérente sur le secteur, avec le frai de Barbeau observé en mai de cette année en même temps que le frai de Chevesnes : lien vers l'article du frai de Chevesne.

Pêche électrique de Tronchoy le 23/09/2015

La station de Tronchoy a également fait l'objet d'une pêche électrique cette année.

Les prochaines pêches électriques auront lieux :
- le 27 septembre 2017 sur le Créanton à Champlost, à l'ancienne pisciculture de l'hermitage,
- le 28 et 29 septembre 2017 sur le Landion à Davrey,
- le 4 octobre 2017 sur le Créanton à Venizy.
rivières vivantes seine amont

mercredi 13 septembre 2017

Avancement du chantier ripisylve, Les Croûtes et Soumaintrain

Sur l'Armance, la première équipe de l'entreprise Pareau a fini de couper les arbres de "petit diamètre" (inférieur à 40cm) à Soumaintrain et Les Croûtes (Voir l'article décrivant l'opération).
 

Un deuxième engin passera sur l'ensemble du linéaire de Chessy-les-Près à Soumaintrain pour couper les arbres de diamètre supérieur à 40 cm.

rivières vivantes seine amont

mardi 5 septembre 2017

L'Armançon et la Brenne sous le Débit Minimum Biologique

Nous avions signalé un étiage précoce sur le bassin versant (voir Article du 26 juin 2017) avec l'importance de respecter le Débit Minimum Biologique (DMB).
Malgré la baisse des températures, il faut rester vigilant, les cours d'eau du bassin versant sont au plus bas.

La Préfecture de Côte-d'Or classe le bassin versant de l'Armançon en alerte renforcée (Arrêté n°571 24 aout 2017) du le 28 août jusqu'au 15 novembre 2017. 
Tandis que la Préfecture de l'Yonne classe l'Armançon en alerte d'Aisy-sur-Armançon à Roffey et en alerte renforcée de Flogny-La Chapelle à Migennes (Arrêté DDT/SEE/2017/0039) du 29 aout au 31 octobre 2017.
Les seuils de vigilance ne sont pas franchis dans le département de l'Aube.

Suivez la parution des arrêtés de sécheresse sur le site Propluvia.


rivières vivantes seine amont

lundi 21 août 2017

Ripisylve sur l'Armance

La ripisylve, végétation de bords de cours d'eau, est parfois dense sur les bords de l'Armance.
Sa gestion, (taille, coupe,...) est de la responsabilité de chaque propriétaire riverain. Il appartient donc à chacun de laisser se développer les arbres présents sur sa propriété ou de les couper.

Une ripisylve riche et fonctionnelle a plusieurs avantages :
- filtration de l'eau et des nutriments
- ralentissement des crues
- ombrage diminuant le réchauffement de l'eau
- abris pour la faune aquatique dans les racines et embâcles
- habitat pour les insectes et les oiseaux
- maintien des berges
- ...


L'Armance à Soumaintrain (Google Streetview)
Dans le cadre de l'intérêt général, le SMBVA a décidé de réaliser une nouvelle tranche d’entretien, en se substituant aux propriétaires pour réaliser un entretien harmonisé sur une linéaire cohérent. 
En effet, suite à de lourds travaux de recalibrage et de curage, la végétation pionnière (s'installant sur des milieux vierges) monopolise largement les berges, diminuant la fonctionnalité et la biodiversité de la ripisylve. 
Le travail des techniciens consiste donc : à sélectionner les arbres à abattre (souvent le saule blanc) pour redonner de la lumière aux autres essences, à retirer les embâcles causant des problèmes d'inondation, à tailler "en têtard" des saules pour créer des habitats pour les oiseaux.

Les travaux concernent les communes de :
               - Chessy-les-Près
               - Courtaoult
               - Les Croûtes
               - Soumaintrain

L’entreprise Pareau est retenue pour effectuer les travaux sur les 6,2 km de cours d’eau concernés à partir du 28 août 2017, pour une durée d'environ 1 mois et demi.
 Ripisylve à Beugnon (Google StreetView)
rivières vivantes seine amont

mercredi 2 août 2017

Pose des repères de crue de Dannemoine

En 2016, près de 110 repères de crues ont été posés aux abords de l'Armançon et de ses affluents, en Côte d'Or, dans l'Aube et dans l'Yonne.
Certaines laisses de crues moins accessibles ou dans des configurations complexes restent à poser. C'est le cas à Dannemoine où les repères des crues d'avril 1998 et de mai 2013 se situaient à cheval sur le rebord de la culée du pont (en rive droite).
 Les repères des crues d'avril 1998 (2,65 m à l'échelle) et mai 2013 (2,43 m à l'échelle) se trouvaient à cheval sur le rebord
Grâce au délégué de Tronchoy, Jean-Claude GASNIER, qui a forgé un support métallique sur-mesure, les deux repères ont pu être posés à côté de l'échelle limnimétrique en place.
M. GASNIER devant le pont de Dannemoine où les repères ont été posés à côté de l'échelle sur un support forgé.
Cet emplacement permettra lors des futures crues, de comparer l'ampleur de celles-ci avec celles de 1998 et 2013 qui ont récemment marqué le territoire.
Le pont de Dannemoine lors de la crue de mai 2013 (pour un débit d'environ 305 m3/s)
Rivières vivantes - Seine amont