vendredi 2 février 2018

Crues de janvier 2018 (suite)

Suite aux précipitations importantes de la fin des mois de décembre et janvier, les cumuls atteignent entre 150 et 250mm. Les plus importants étant localisés à l'Est du bassin versant, sur l'Oze notamment (cf. carte ci-dessous).
Cumuls de pluie pour le mois de janvier sur le bassin de l'Armançon - sources Météo60 et SMBVA

 Les crues engendrées ont donc été principalement alimentées par l'Oze sur l'amont du territoire :
Hydrogrammes des crues du mois de janvier aux stations amont (Montbard, Quincy-le-Vicomte, Brianny, Brain et Darcey) - source Vigicrues

Sur l'aval, c'est la crue du bassin de l'Armance, équivalente à celle de 2010, qui a entrainé des débordements et gonflé les débits de l'Armançon à l'aval de St-Florentin.
Hydrogrammes des crues du mois de janvier aux stations aval (Aisy-sur-Armançon, Tronchoy, Chessy-les-Prés et Brienon-sur-Armançon) - source Vigicrues


Aussi, la crue peut être caractérisée par :
- une période de retour proche de 10 ans à Darcey, Aisy-sur-Armançon et Montbard (crue décennale),
- une période de retour proche de 30 ans sur l'Armance à Chessy-les-Prés,
- une période de retour supérieure à 10 ans à Brienon-sur-Armançon.


Durant cet épisode et dans les semaines qui vont le suivre, les agents du Syndicat se rendent sur les zones inondées pour apporter leur expertise, lever des laisses de crues et constater la situation. 
Esnon, le 24 janvier 2018 - marquage des hauteurs maximales atteintes - source SMBVA