vendredi 21 septembre 2018

Création d'une annexe hydraulique sur l'Armançon à Genay


Les annexes hydrauliques, que l'on appelle aussi "noue", "bras mort" ou encore "baissière", sont des milieux qui ont fortement régressé durant les dernières décennies sur le territoire national et sur le bassin de l'Armançon. Pourtant elles sont indispensables au cycle de vie de certaines espèces, tel que la reproduction du brochet (Exox lucius). C'est pourquoi vous pouvez aussi entendre parler de frayères à brochets pour nommer ces milieux.


     annexe hydraulique à Genay, connexion à l'Armançon (dernier plan) par l'aval

La reconquête de ces milieux annexes est un enjeu fort, d’autant plus qu’ils sont généralement caractérisés par une richesse faunistique et floristique exceptionnelle. En d’autres termes, la protection des ces milieux est aussi favorable à la sauvegarde de tout un cortège d’espèces (poissons,  mammifères, batraciens, invertébrés, plantes, oiseaux, insectes...). 



De nombreux services écosystémiques sont rendus par ces zones favorables au frai du brochet : épuration de l'eau, lutte contre les inondations, alimentation des nappes... Ainsi la restauration et la création d'annexes hydrauliques fait partie à part entière des travaux entrepris par les gestionnaires de cours d'eau.